Poker, fiscalité numérique et protection des données ( NSA, Prism..)

de | 31 août 2013

Et si l’arjel devenait un exemple pour le Monde entier !! Oula ! Je vous vois arriver.. « Hey Lipa ! tu as retourné ta veste ! Un contrôle fiscal en vue ? « …

Je m’explique:

Au départ, à l’époque du .com, c’était interdit de jouer au Poker online… notre Cher Etat avait le monopole sur nos limps, et le limp c’est mal ! Et le monopole encore plus pour la encore plus chère OMC… quel horreur !! Un Etat qui gagne de l’argent !! Tout le monde sait maintenant que c’est les banques qui doivent gagner de l’argent !!

Aujourd’hui on doit (enfin des résidants en France) jouer sur des rooms agrées avec un licence, l’Etat prenant au passage une taxe. L’Etat a réussi ce tour de passe passe, qui ferai pâlir Garcimor, avec l’argument qu’il faut protéger les joueurs des méchants sites .com… j’attends encore de comprendre comment.. mais soit, c’est avec cet argument que la Commission Européenne a accepté d’enfreindre une de ses lois fondamentales qu’est la liberté de circulation des capitaux et des services dans l’UE.

Ce matin, en lisant un article sur le site OVH ( La fiscalité numérique est un sujet d’intérêt national ), une phrase m’a fait penser à quelque chose:

L’État ne sait pas taxer des acteurs qui ont de nombreux clients en France, mais dont la production est basée à l’étranger comme Google, Amazon, Apple, Microsoft, etc.

Remplacez « Google, Amazon, Apple, Microsoft », par Pokerstars, Winamax, Party Poker …. ça ne vous rappelle rien ?

Au vue des derniers scandales sur la protection des données privées, de la NSA avec son logiciel Prism, de Facebook, de Google et des cookies etc…

L’Etat français pourrait très bien argumenter sur le même registre que le Poker (et les jeux d’argent en général), en voulant nous protéger des ces grands groupes… non ?

Donc l’Etat sait faire, encore faut-il qu’il le veuille

Une réflexion au sujet de « Poker, fiscalité numérique et protection des données ( NSA, Prism..) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *